5 questions avant d’entreprendre

par

Entreprendre en 2018, il n’est pas trop tard

 

Chaque début d’année nous prenons un tas de résolutions, nous nous fixons des objectifs et une feuille de route pour les atteindre. Puis les jours et les mois passent, la fin de l’année approche et lorsque l’on fait ses calculs, on est souvent loin du compte. Si c’est votre cas, alors laissez-moi vous dire que l’année n’est pas fini et qu’il n’est pas trop tard pour entreprendre. Entreprendre c’est se mettre en marche, c’est commencer à exécuter une action. On n’entreprend pas en ne faisant rien. 

Vous me direz comment ? Cela commence par répondre aux questions suivantes.

 

Question 1 : quel est le cri de votre cœur ?

Qu’est-ce qui vous irrite ? Vous mets en colère ? Vous fait pleurer ? Ou cette chose qui vous tient à cœur ? Qui vous empêche de dormir ? Qui occupe une grande partie de vos pensées ? Autrement dit, qu’est-ce qui vous pousse à entreprendre ? Cela peut être un indicateur du domaine dans lequel vous devez lancer.

 

Question 2 : quelle est votre vision ?

Quand vous fermez les yeux qu’est-ce que vous voyez ? La vision est ce à quoi vous aspirez, j’aime dire d’abord pour les autres, puis pour vous, vos partenaires… La vision répond au quoi, c’est-à-dire le but que vous voulez atteindre, c’est la source de votre vision.

 

Question 3 : qu’avez-vous à offrir ?

Je crois que nous avons tous quelque chose d’unique dont une autre personne a besoin. En effet, nous possédons tous des dons, des talents, des capacités mais ce qui rend la chose unique c’est qui nous sommes. Quelqu’un pourra reproduire une idée que vous avez créée mais ne pourra jamais être vous. Or un produit ou un service que vous lancez est imprégné de vous. Découvrez donc ce que vous avez à offrir qu’un autre ne pourra pas voire difficilement reproduire. 

 

Question 4 : de quoi le monde a besoin ?

On ne lance jamais un produit ou un service parce qu’il nous plaît. On lance un produit ou un service parce qu’il répond à un besoin exprimé par un groupe d’individus. Cherchez à développer l’empathie qui est la capacité à comprendre les autres, à se mettre à la place de l’autre. Ainsi vous pourrez mieux le comprendre, comprendre ses besoins pour mieux le servir. Le produit que vous imaginerez doit en être la réponse.

 

Question 5 : quels sont vos objectifs ?

Fort des réponses que vous formulerez au regard des questions posées précédemment, fixez-vous des objectifs. Vous viendrait-il à l’esprit de partir en voyage, d’aller à l’aéroport le plus proche de chez vous pour prendre un avion sans avoir fixé la destination ? Un objectif correctement définit doit être SMART, c’est-à-dire spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporel.

 

Question 6 : quels sont les enjeux?

Un enjeu est ce que vous pouvez gagner ou perdre en vous lançant dans une entreprise. Votre but doit être suffisamment grand pour vous faire accepter de perdre quelque chose en vue de gagner quelque chose de plus grand. C’est ce qui vous permettra de persévérer sur la durée lorsque vous passerez par des moments difficiles, car il y en aura beaucoup !

 

Si vous savez répondre à ces questions c’est déjà un bon début. A présent entourez-vous de personnes qui vous permettront de mettre en œuvre votre projet. N’ayez pas peur d’en parler car c’est comme cela que les connexions se feront. Et surtout investissez en vous-même en vous formant.

Maud Kiolo

Maud Kiolo

Entreprendre c'est se mettre en marche. C'est commencer à exécuter une action. On n’entreprend pas en ne faisant rien! Alors arrêter de procrastiner et commencez avec ce que vous avez. Un bon projet attirera tout ce dont vous aurez besoin!

Laisser un commentaire

dix-neuf − 12 =

Pin It on Pinterest