Habona réinvente la gestion des déchets

Barack Obama et Mark Zuckerberg au Global Entrepreneurship

Habona, une société innovante qui a attiré l’attention du président Barack Obama et le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg

 

En 2013 et à seulement 19 ans, le jeune étudiant Rwandais Jean Bosco Nzeyimana a eu la brillante idée de créer une société spécialisée dans la transformation des déchets domestiques et ce de manière innovante!

L’idée lui est venue du constat de pénurie de charbon dans son village. Pour s’en procurer il fallait couper les arbres de la forêt en toute connaissance des conditions néfastes que cela avait sur l’environnement. Convaincu que la protection de l’environnement est un enjeu pour le développement durable, il décide d’agir et de créer « Habona Ltd » avec seulement 120$ en poche !

Autodidacte, il s’est formé lui-même en lisant de nombreux articles sur la transformation des déchets biodégradables. En parallèle, il  poursuit ses études universitaires en business et économie qui lui ont permi de rédiger son business plan.

L’innovation tient du fait de l’utilisation de briquettes de biomasse comme source d’énergie propre réduisant la pollution, l’insalubrité et la déforestation. Ces briquettes sont fabriquées à partir de feuilles, d’écorces et de pelures de fruits ou d’autres déchets agricoles tels que le riz, le haricot, le maïs etc.

Le concept a immédiatement séduit le gouvernement et les autorités locales qui ont conclu un partenariat avec la société pour la gestion intégrée des déchets. Outre l’aspect environnemental, Habona soutient activement la population locale par la création d’emploi. 25 personnes y travaillent de manière permanente et 50 autres occasionnellement (70% sont des femmes). Elle produit 20 tonnes de briquettes par mois et génère 25 000 dollars de chiffres d’affaires aujourd’hui.

Jean a obtenu plusieurs récompenses  le « Prix africain de l’Innovation » et le « Prix Jeune Innovateur rwandais ». En 2014, il a été parmi les 10 Africains sélectionnés pour participer à une formation en Inde à New Delhi. En 2015, Il a participé au “Mandela Washington Fellowship Yali“. Sa plus grande fierté est d’avoir  rencontrer le président américain Barack Obama et le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg à l’occasion du “Global Entrepreneurship summit” qui s’est tenu en Californie en juin dernier.

Pour l’avenir, Jean voit déjà très loin en effet il ambitionne de multiplier son chiffre d’affaires par 32 afin d’atteindre 800 000 dollars d’ici 5 ans. Par ailleurs, il souhaite étendre son activité à tout le pays et projette de s’implanter dans les autres pays de l’Afrique de l’est.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

dix-neuf − quatorze =