Mental : l’entrepreneuriat est un sport comme un autre

endurance

Esprit sain dans un corps sain

 

Le mental, c’est ce détail de taille qui fait la différence. En effet, il permet de distinguer un athlète qui va au bout de ses capacités, une personne qui atteint son objectif en rassemblant ses dernières forces; de celle qui, suite à un passage à vide (doute ou stress), rate sa performance et repart bredouille.

 

Mais à quoi sert ce fameux mental ? C’est un tout, qui comprend différentes caractéristiques comme la connaissance de soi avec ses points forts et ses points faibles. Être conscient de ses faiblesses et les gérer est une chose. Cependant il faut davantage déployer son énergie pour maximiser ces forces. Le mental, c’est aussi la concentration, la motivation ou encore le contrôle de ses émotions. De quoi créer une sorte de barrière entre soi et l’extérieur, afin de filtrer les informations et de s’adapter à son environnement.

Dans le sport de haut niveau, comme dans l’entrepreneuriat, l’entraînement et la ténacité payent toujours. Il faut accepter que le temps soit un allié. Ce n’est pas parce que quelqu’un est brillant qu’il est plus fort que les autres. Non. On fait sauter les verrous les uns après les autres.

Fabrice Ponsin, finaliste du championnat de France d’aviron et fondateur de Soleus, spécialisée dans la maintenance et de contrôle d’installations sportives.

Rigueur et discipline sont les maitres mots du sportif comme de l’entrepreneur. L’un s’entraîne avec son coach pour améliorer ses points faibles, l’autre apprend de ses erreurs et des difficultés qu’il rencontre. L’un comme l’autre font preuve de détermination : les obstacles sont perçus comme des tremplins sur lesquels ils rebondissent; et non un gouffre dans lequel ils s’enfoncent.

 

En bref, entrepreneuriat et sport de haut niveau ? Même combat au quotidien ! Le chef d’entreprise doit faire vivre et pérenniser son activité. Tandis que l’athlète doit jour après jour améliorer ses performances pour être le meilleur, quel que soit son âge. N’est-ce pas pour cette raison que les cursus de grandes écoles, MBA et autres démarrent par un weekend d’intégration donnant la part belle au sport ? Fabrique à champions !

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

1 réflexion au sujet de “Mental : l’entrepreneuriat est un sport comme un autre”

Laisser un commentaire

2 × 5 =